©2019 by amigosdebuba

  • Amigos de Buba

Carta abierta de agradecimiento del cooperante senegalés Amadou Dieng




Warang, village de la commune de Malicounda, est situé sur la petite côte sénégalaise et compte quelques milliers d'habitants. Grandes avenues bordées de magasins, boutiques de souvenirs et d'artisanat local à gogo et hôtels dans le centre en face de fast-foods locaux et internationaux...


Maisons ou petits immeubles, marchés alimentaires et beaucoup d'animations en fonction des quartiers!


Nous sommes accueillis à l'auberge "chez Mame", moi et Malick qui m'a corrélé avec cette mission grâce à son expérience acquise lors de ses deux années dans l'ONG et par l'intermédiaire de Ndeye Khady. Khady, je reparlerai d'elle en bas. A l'auberge, nous attendait déjà groupe d'espagnols, d'hommes et de femmes qui dégageaient un grand désir d'entamer une mission lourde. C'est "Amigos de Buba". Vêtus de t-shirts blancs, entourés de sacs et de valises remplis de médicaments, ils étaient tous prêts.


Quelques heures après, Khady nous appelle pour nous donner l'adresse de notre hôtel, "les manguiers". C'est un grand hôtel non loin de la plage et réussissant toutes les conditions favorables au repos, à la distraction. Nous nous sommes rendus ensuite à l'hôpital de Warang, «SAGE HOSPITAL" pour préparer les lieux et commencer le travail.


Cette mission humanitaire médicale était la première pour moi. Tout s’est très bien passé.

La première semaine à Warang en consultations médicales nous a fait prendre conscience de la fragilité de la population. Il y a encore tant à faire dans ce domaine. La souffrance, la pauvreté.


Au lendemain, le travail s' intensifie. La population nous rend visite en masse. Des patients nous viennent de partout. Les uns pour des problèmes dentaires, d'autres pour la consultation générale. Des infections de différentes parties du corps, des maux de tête, des douleurs abdominales et pleins d'autres cas, les uns plus graves que les autres. Plus les jours passaient, plus nous recevions de patients.


Après la descente, nous avions l'habitude de visiter le village ou parfois aller au marché de Mbour. Restons un peu à Mbour. Là bas, il y eut de tout! Des objets artisanaux, des vêtements, des chaussures, des fruits, des légumes, des couvertures, des produits de beauté en tous genres, produits de nettoyage, TOUT pouvait se trouver à Mbour!

Je n'ai pas publié notre visite à Joal, Fadiouth et Gorée. Des souvenirs qui resteront gravés à jamais dans nos mémoires.


Mon séjour dans cette partie du Sénégal fut aussi l'occasion d'écumer les marches locaux pour le plus grand plaisir de mon doigt sur la gâchette de mon appareil photo...

La deuxième semaine à Warang était presque plus physique avec des interventions dans les autres villages environnants: Falokh, Mbaling, Nianing, Sidi Bougou. Nous étions chaleureusement accueillis, partout et par tous.


Tous les objectifs ont été remplis. L'ONG "Amigos de Buba" nous a fait partager des moments d’immersion intenses, festifs et touchants.


Je ne peut également pas oublier la générosité inégalable de Madame Waré qui, du début à la fin, à donné de son temps et de son argent pour rendre extraordinaire notre séjour. Elle a bien représenté le maire, également. Tata Aby, la cuisinière aux plats exceptionnels, délicieux. Mame, la gérante de l'auberge, une femme gentille et humble. Awa Sow et Marie, deux femmes exceptionnellement, adorables et ouvertes. Ayo, la fille de Mame, elle est adorable et a rendu inoubliable cette auberge. Thierno, l’infatigable, un homme très disponible et serviable.


Abdou Khadre, c'est quelqu'un qui a été d’une grande utilité. Sa gentillesse et son énergie sont remarquables. Il a été très serviable ainsi que sa femme.


Khady, je l'appelle tata khady. Une dame caractérisée par une humilité inestimable, un grand coeur, un esprit mature et une sympathie non mesurable. J'ai beaucoup appris d'elle.

Malick, c'est un ami devenu un frère par les moments qu'on a vécu ensemble, à Sangalkam, notre village et les nombreuses qualités et principes qu'on partage. On marche ensemble, lui et moi.


Toute l'équipe de Amigos de Buba : Suso, Javier, Meri, Juana, Rosa, Enrique, Tolo, Cefe, Mayda, Ciana, Paquita, Llisca, las dos Ana, Victor, Maria de Lluc..


Je n’attendais rien de particulier de cette mission humanitaire, je voulais juste donner de mon temps et de mon énergie à une cause, j’ai reçu bien plus en retour.


Cet échange humain indéfinissable, ces visages, et regards que je n’oublierai jamais.

Toutes ces personnes qui ont croisé nos chemins ne nous laissent pas indifférents et nous amènent obligatoirement à une réflexion sur nos propres vies et nos comportements.

Cette mission humanitaire médicale fut une expérience incroyable et perturbante que j’ai hâte de renouveler.


Amadou Dieng


9 vistas